Non classé


Bémoline au WE cohésion du 5/6 avril 2014bemoline-he

Je somnolais paresseusement de tous mes poils, que j’avais au préalable lissés avec une sensualité que je n’ose vous narrer… lorsque, sans ménagement, ….violemment, oserais-je dire, je fus projetée dans une voiture chargée jusqu’au toit, avec pèle mêle, des bouteilles d’eau, des fruits, des bouteilles d’apéro, des sacs volumineux et un énorme piano….

 

Bémoline le retour…

Imaginez mon désarroi et ma tristesse. De long mois sans dire un mot, moi qui suis si pipelette. Mais voilà, si personne ne vient m’écouter, il ne faut pas s’étonner après si l’info ne passe pas.

Rassurez-vous je n’ai pas manqué une de vos répétitions.

 

 » Ici Bémoline, en direct de la salle Jacques BREL  » bemoline-he

Je vous parle tout bas pour ne pas gêner mes amis de Kaleidos Song… le concert vient de commencer… aucun murmure dans le public. Dans la salle, seul le silence est troublé par une mouche insistante qui me tourne au dessus de la tête… Je suis installée sur la console du son, aux premières loges, bien en hauteur. Sur la scène, ma chorale préférée, habillée de noir, chacun avec son accessoire de couleur, le visage souriant, la tête droite. Qu’ils sont beaux avec le foulard vert, la plume sur la tête, le boa blanc à la Régine, les lunettes rouges, les bretelles bleues et le sac rose. Une harmonie arc en ciel, en quelque sorte. Mais le chic du chic, c’est les chaussures. Celui qui peut présenter des chaussures de la même couleur que ses bretelles, fait le buzz. Pour ça, il y a peu d’élus. Bravo aux gagnants.

 

De votre envoyée spéciale, Bémoline, en direct des répétitions pour les MUSICA‘les de St Nazaire.

L’effervescence se faisait sentir depuis quelques semaines, les notes et les chants s’enchaînaient à en dérégler plus d’un métronome.

 

Eh ho, vous êtes où ?

Pour une première répétition avec vous, voilà que je me trompe de salle. J’avais beau faire tous les étages de l‘école de musique. Personne !! – Et là, le flash. « Mais c’est les vacances !!!»

Je me souviens maintenant, Jacques a dit «  tous à la générale »

 

css.php